-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Manuel d'héraldique ecclésiastique Armorial des Maréchaux de France Armorial du Premier Empire Manuel d'héraldique napoléonienne Armorial des communes de France Armorial des Arts et Sciences Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Aigle noir Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or Armorial des Chevaliers de la Table ronde

Rechercher sur mes blogs

 
Le présent armorial n'aurait pu être réalisé sans le support et la générosité de Bruno Greco. Qu'il en soit ici publiquement remercié.
 
Des mises-à-jour régulières sont réalisées.
Vos commentaires sont les bienvenus.
Je recherche toujours une liste exhaustive et toutes informations sur les chevaliers de l'Ordre de l'Aigle Noir reçus entre 1901 et 1918.
Votre aide est la bienvenue.
 
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes reprises systématiquement juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.


Pour rappel aussi, les publications peuvent être postées sur n'importe lequel de ces blogs, selon mon humeur. Pensez à faire un tour régulier sur chacun d'eux.

Alexander Hermann von Wartensleben

Alexander Hermann von Wartensleben
(Bad Lippspringe, 16 décembre 1650 - Berlin, 26 janvier 1734)
Baron (Freiherr) de Wartensleben, puis Comte de Wartensleben (1706)
Feldmarschall-Lieutenant (1691), puis Général-Feldmarschall (1702)



Chevalier de l'Ordre de l'Aigle noir (1702)

Coupé : 1, parti d'or et d'argent, à l'aigle bicépale de sable, becquée et membrée d'or, languée de gueules, brochante sur le parti, la moitié sur l'argent, également liée d'or; 2, d'or, au loup de gueules, mouvant depuis senestre d'un buisson de sinople, le tout terrassé du même.

3 commentaires:

  1. Pouvez-vous nous expliquer la raison de la pluralité de heaumes, cimiers, lambrequins? Est-ce une façon de marquer la pluralité des fiefs? mais alors pourquoi n'est-ce pas plus courant? est-ce une tradition germanique?
    Si vous avez déjà répondu à cette question, merci de bien vouloir me renvoyer le lien.
    Merci ... et bonne année 2016!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les heaumes multiples est effectivement une grande tradition germanique. On en trouve aussi un peu en UK, et en Russie, mais globalement c'est bien dans l'univers allemand et autrichien que ce système est le plus présent. De manière générale, ces heaumes reprennent ceux des familles ayant apporté les différents fiefs à la famille actuelle (en plus de celui de la famille titulaire elle-même), et plus largement les différents titres de la familles, ainsi, un nouveau heaume pourra aussi être ajouté lorsque la famille reçoit une distinction particulièrement honorifique, sans que celle-ci ne corresponde à un nouveau fief. A titre d'illustration pour un fief, voyez par exemple les deux heaumes de Wylich und Lottum ici (Wylich pour le premier et Lottum pour le second) : http://schwarzenadler.blogspot.fr/2015/10/philipp-karl-von-wylich-und-lottum.html , tandis que pour un heaume commémoratif, ici l'élévation au rang de Comte du Saint-Empire, voyez le premier heaume de Schwerin ici : http://schwarzenadler.blogspot.fr/2015/12/otto-von-schwerin.html

      Supprimer

FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL

 

YOUTUBE

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur chaine Youtube officielle.
Retrouvez toute mes vidéos héraldiques à l'adresse suivante :

https://www.youtube.com/channel/UCJYgvdR-bYPaz3jTBbPhT6g

Arnaud BUNEL